Combien de départs ?

30 Juillet

Combien il y en a eu, et certainement y en aura-t-il encore, des départs ; chaque fois c'est le départ recommencé, pour tout ami embrassé une dernière fois, pour chaque endroit ou meme chaque chose que l'on ne reverra plus avant longtemps. Et puis départ encore rejoué pour les premiers mètres pédalés, départ à nouveau quand les uns après les autres s'en vont ceux qui étaient venus accompagner, un départ de plus en saluant mes soeurs dans leur refuge, et un autre en sortant de France par son rebord, au milieu du vent et des nuages du col du Mont-Cenis, comme s'il fallait faire la preuve que vraiment on tient à ce faòeux départ.

 

on n'en finit donc pas de partir, et c'est chaque jour à reprendre, et on se rend compte qu'il faut littéralement s'arracher pour partir un peu, je me revais libre, délié, le départ me révèle enraciné de partout.

 

Descendus du rebord de la France où nous étions montés avec Gabrielle, tout au bout de cette Vallée de la Maurienne, un vrai passage, nous voilà en Italie, dégringolés en quelques km de nos 2060 m, en pleine moiteur, entre collines et rizières.

 

On n'aurait pas pu souhaiter plus beau début pour ce voyage, où rien ne se déroule exactement comme prévu, mais toujours un peu mieux qu'espéré.

Le vélo ici depuis 5 jours fonctionne mieux encore qu'en France comme machine  à sourire, et chaque entrée en ville nous place au coeur d'une scène d'un film italien, entre grappes d'enfants enthousiastes et cénacles de vieillards circonspects (plus de détails dans la prochaine édition d' Il Giornale del Monferrato, bientot dans la revue de presse).

 

mi sieme un astronave, il me semble voir un astronef, le mot de la fin pour un sympatique, digne et chenu Turinois,

 

quelle joie d'etre en Italie ! et quelle heureuse idée d'etre venus en vélo, tanto semplice !

 

maintien du site 2014

 

Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    Laurence (jeudi, 06 août 2009 10:47)

    Quel plaisir de vous avoir rencontré tous les deux et d'avoir maintenant la chance de vous suivre, même à distance, dans vos péripéties ! Je suis très heureuse que tout ce passe encore mieux que prévu, et vous imagine entourés de visages surpris, souriants, envieux, admiratifs ... que de belles rencontres. Et ça ne fait que commencer !!!
    Une petite pensée affectueuse et pleine d'admiration pour Gabrielle, en attendant de découvrir les superbes photos qu'elle n'aura pas manqué réaliser j'en suis certaine ;-)
    Laurence et Jo

  • #2

    sekstel (mercredi, 30 novembre 2016 00:19)

    Sapała

  • #3

    miłosne rytuały (mercredi, 14 décembre 2016 00:32)

    cooper

  • #4

    psychic readings (dimanche, 01 janvier 2017 13:13)

    plumbs

  • #5

    cichodajki (lundi, 04 septembre 2017 19:50)

    galopada